No Man's Sky NEXT

No Man’s SkyJeu indépendant 

Peut-on encore parler de simple jeu vidéo quand un studio s’affaire autant à nous donner du contenu de qualité malgré des bases incomplètes et une réputation des plus médiocres ? Si on se réfère à ce que qu’était NMS à ses débuts, il est clair que le jeu avait un potentiel immense mais totalement sous-exploité. Puis sont venues les mises à jour Pathfinder, Foundation et Atlas Rises. Chacune apportant son lot de nouveautés mais sans jamais réellement parvenir à nous retenir devant l’écran pour autant. Puis vint enfin LA mise à jour qui changera définitivement tout.

 

Les exonefs prennent tout leur sens en multijoueur !

 

Lorsqu’on parle de mise à jour, on parle généralement de quelques modifications. Dans ce cas précis, on parle d’une refonte totale du gameplay. De là à dire qu’il s’agit d’un nouveau jeu, il n’y a qu’un pas. Parmi les innombrables ajouts et corrections apportées, on notera en premier lieu l’apparition de ce qui aurait dû être une partie intégrante du jeu dès sa sortie, soit le multijoueur.

Loin d’être parfait, ce nouvel apport ouvre enfin le jeu vers des horizons plus grands (ironie parfaite quand on sait combien le jeu est immense). Mais bien entendu, des défauts sont déjà présents. Il est par exemple compliqué de construire une base à plusieurs tant les contraintes d’origines sont grandes. J’ai construit une base de mon côté et mon ami m’a rejoint ensuite. Il a pu tout à fait réaliser des extensions à ma base d’origine mais il reste dans l’impossibilité de construire un coffre pour ses propres ressources ou encore d’utiliser simplement mes propres coffres. C’est un exemple parmi tant d’autres mais c’est là qu’on voit que le jeu est loin d’être terminé et Shaun Murray nous l’a bien fait savoir dans son communiqué posté le jour de la sortie de l’extension en nous rappelant que de futures mises à jour nous parviendrait régulièrement.

 

LE RENOUVEAU

Mais ne blâmons pas le studio pour ces quelques ratés, n’oublions pas que le jeu n’a pas été développé ouvertement pour le multijoueur à l’origine et qui plus est, il s’agit d’un lancement, il y a donc encore des patchs à venir, dont déjà deux de mis en ligne depuis la sortie.

 

Construire sa base devient un véritable plaisir

 

Ainsi donc, on peut admettre que le studio Hello Games ne se fiche pas de nous et compte bien peaufiner encore son bébé et le finaliser comme il se doit. Certains diront qu’il était temps mais je serais plus d’avis de dire que ce jeu est sorti trop tôt, la faute à des producteurs un peu trop pressés de se faire de l’argent. Il ne faut jamais oublier qu’à l’origine, le jeu ne devait sortir que 6 mois, voir un an plus tard.

Au-delà du multijoueur s’ajoute la possibilité de changer de caméra, passant du FPS au TPS ainsi que la customisation libre de l’apparence de notre personnage à tout moment dans le jeu. L’interface a été pas mal améliorée également en réduisant la taille des notifications, améliorant ainsi l’immersion. La qualité visuelle a également subit un net ravalement de façade, notamment au niveau des shaders et des textures mais également au niveau des nuages volumétriques qui apportent pas mal de relief aux décors.

 

No Man's Sky avant et après la mise à jour NEXT

 

Mais les éléments à miner et à crafter ne sont pas en reste, bien au contraire ! En effet les noms mais également leur importance et leur utilité ont été totalement réétudiés. L’économie a également été repensée en proposant deux nouvelles formes de monnaies principales, les Unités et les Amas de Nanites. Le premier servant à l’achat sur le Marché Galactique et le second à l’achat d’améliorations pour l’exo-combinaison, les vaisseaux et le Multi-Outils. Le Vif-Argent fait également son apparition et sera la monnaie d’échange utilisée pour les événements communautaires à venir.

Concernant l’histoire, peu de changement mais beaucoup de quêtes annexes apportent un réel intérêt à l’exploration et au farming. Qui plus est, vous êtes totalement libre de suivre la trame principale ou de suivre des missions annexes ou même simplement de flâner sur une planète paradisiaque. Rarement un jeu aura proposé un tel sentiment de liberté et de variété d’actions.

 

La customisation de votre personnage pourrait bien vous surprendre !

 

Enfin, il est intéressant de noter l’ajout de différents morceaux musicaux apportant de nouvelles ambiances au jeu. A noter également la possibilité de construire une base absolument où on veut et autant de base par planète qu’on le souhaite et ce, que ce soit sur terre, dans la mer ou dans les airs. Votre seule limite étant votre imagination et votre stuff.

En résumé donc, les développeurs de NMS nous avaient vendu du rêve à l’époque, puis la déconfiture fut telle que la majorité des joueurs ont tout simplement abandonné le jeu après seulement quelques heures. Mais l’on peut constater à présent une nette rehausse du nombre de joueurs toutes plateformes confondues, ce qui démontre bien qu’un projet ambitieux est toujours réalisable si on laisse le temps aux artistes de le développer.

Mais pour prendre toute la pleine mesure de ce jeu, il faut nécessairement prendre le temps de comprendre ses mécaniques, de construire sa base, farmer des ressources, looter des éléments rares, faire du commerce, apprendre de nouveaux mots etc.

Le jeu offre un panel de possibilités incroyables et pourtant, bien des joueurs passeront totalement à côté à cause d’un besoin frénétique d’atteindre le centre de la galaxie. Sauf que NMS n’est pas un jeu comme les autres, c’est un jeu qui s’apprécie, qui se déguste et qui a beaucoup à offrir si tenté que l’on soit patient et prêt à se laisser porter par son univers.

 

CONCLUSION

No Man’s Sky est un projet qui a maintenant 2 ans et qui arrive enfin à nous proposer une expérience à la fois agréable et capable de nous maintenir dans son univers pour une durée indéterminée. Mais pour que la sauce prenne, il faudra que les joueurs acceptent non pas de jouer mais de vivre une véritable expérience.

 

De 4 à 16 joueurs en simultané !

 

No Man’s Sky n’est pas un jeu comme les autres car ce n’est pas un jeu, c’est une expérience à part entière qui se doit d’être vécue pour ce qu’elle est, à savoir un univers d’une telle immensité qu’il sera impossible d’en voir la fin mais qui recèle des secrets, des énigmes et des sensations uniques. S’il existe un jeu vidéo capable de donner un plaisir immense à tout explorateur en herbe qui se respecte, c’est bien lui. Et je ne doute pas que les joueurs habitués aux Minecraft-like sauront trouver leur bonheur également avec cette nouvelle mouture. Pour les autres joueurs et joueuses, je n’ai qu’une seule chose à vous dire : Lancez-vous !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.